Exercice d'ancrage au sol : Une pratique favorisant la conscience de sa corporalité.

Pourquoi est-ce important d'être solidement « ancré » au sol ?

Il est facile de remarquer quant une personne n'est pas ancrée au sol, elle suscite des remarques, telles que « tu es complètement à côté de tes pompes », « tu es vraiment tête en l'air » ou encore « mais qu'est-ce que tu es maladroit(e) »...

Les conséquences d'un manque d'ancrage peuvent être relationnelles : Les personnes concernées ont tendance à vivre dans leurs rêves, à fuir les responsabilités, à s'isoler parfois et se couper des autres.

Elles peuvent être situationnelles : Elles sont souvent maladroites et se cognent souvent. Elles marchent le « nez en l'air » comme perdues dans leurs pensées. Elles sont étourdies et ont aussi parfois du mal à se concentrer. Elles peuvent avoir des difficultés à faire aboutir leurs projets, ayant toujours en tête une nouvelle idée, chassant l'autre. Elles sont souvent plus créatives que la moyenne, mais ont des difficultés à leur mise en œuvre. Manquer d'ancrage peut être juste lié à un stress momentané : Un examen à passer, une représentation à faire, un changement à apporter insuffisamment préparé.

Exercice d'ancrage à faire dès que vous en ressentez le besoin:

  1. En position debout de préférence, pieds nu si possible, commencez par prendre une bonne inspiration par le nez en gonflant le ventre et la poitrine puis soufflez lentement en les laissant redescendre. Fermez les yeux ou laissez les mi-clos si vous préférez.

  2. Inspirez de nouveau par le nez en comptant jusqu'à 4 en imaginant le parcours de l'air dans votre corps (il passe par le nez, descends dans vos poumons et circule dans chacune de vos cellules pour oxygéner tout votre corps) Puis soufflez en 4 temps également, en imaginant l'air descendre le long de vos jambes (prenez le temps de visualiser l'air passant par vos jambes, l'une et l'autre).

  3. Tout en continuant cette respiration lente et consciente, imaginez à présent que cet air que vous inspirez à la capacité de vous ancrer au sol. Pour cela, vous pouvez imaginer comme des racines qui poussent de la plante de vos pieds et qui s'enfoncent dans le sol, jusqu'au cœur de la Terre.

  4. Imaginez ces racines, vos racines se nourrir et se fortifier au contact de la Terre. Prenez le temps de profiter de ses bienfaits.

  5. Imaginez que ces racines, vos racines participent à l’Équilibre de votre corps et qu'elles nourrissent à leurs tours vos cellules, leur apportant tous les bienfaits de la Terre nourricière.

  6. Continuez ainsi, un moment à respirer en conscience, vos pieds solidement ancrés au sol. Consolidant vos appuis, renforçant vos capacités, votre solidité, votre calme et votre sérénité intérieure.

  7. Prenez un temps pour prendre conscience de votre nouvelle consistance corporelle, de votre solidité et de votre sérénité.

  8. Intégrez ces sensations pour qu'elles restent présentes en vous tout au long de la journée.

  9. Reprenez contact avec votre environnement extérieur, inspirez pleinement et soufflez fortement pour vous redynamiser. Remobilisez votre corps (mains, pieds, tête), étirez vous et lorsque vous êtes prêt,

vous pouvez rouvrir les yeux.

0 vue

©2018 by Valérie Pommaret Sophrologue. valeriepommaret.com  

Siret: 34803374700026 - Membre de la Chambre Syndicale de Sophrologie. A jour de cotisation de Responsabilité civile professionnelle  ainsi qu'au médiateur de la consommation.