LA RENCONTRE

Une première séance de Sophrologie c'est avant tout une double rencontre.


Du côté du sophrologue, c'est découvrir un/e autre, dans une dimension humaine et spirituelle. L'autre est perçu avec tous ces aspects, ses forces et ses "faiblesses". La séance, faite pour partie de temps de questionnement et de temps d'écoute, se fait dans l'absence de jugement, avec une réelle volonté de recevoir, dans une posture bienveillante, la confiance de celui/celle qui permet à l'inconnu d'ouvrir sa porte de son monde intérieur.

Le sophrologue, centré sur le discours de l'autre, son champ lexical, sur sa posture, sa respiration, ses mouvements involontaires, enregistre toutes les informations subtiles qui vont lui permettre d'établir le protocole d'accompagnement.

Pour le Sophro-consultant, c'est la rencontre avec soi, parfois pour la première fois. Ce peut être vécu parfois comme un accouchement de soi avec alternance de douleur et d'espoir. Vous recevez en miroir, ce que vos comportements, croyances,  expériences impactent qui vous êtes. Vous prenez conscience de l'état présent de la situation et de votre responsabilité dans sa réalité objective. C'est aussi baisser les armes et autres barrières que vous aviez établi inconsciemment, croyant vous protéger alors que vous ne faisiez que construire un mur infranchissable entre vos différents aspects, rendant impossible la communication. C'est s'ouvrir à soi-même, pensant s'ouvrir à l'autre. Lequel est le plus difficile ?

C'est enfin, dès la fin de la séance, prendre conscience d'avoir entrouvert une porte vers soi-même qui plus jamais ne se refermera. C'est repartir le cœur et l'esprit déjà apaisé, conscient du chemin enfin retrouvé. 

Comme j'aime ces premières rencontres qui commencent par votre décision de dire STOP pour vous ouvrir à l'inconnu.


©2018 by Valérie Pommaret Sophrologue. valeriepommaret.com  

Siret: 34803374700026 - Membre de la Chambre Syndicale de Sophrologie. A jour de cotisation de Responsabilité civile professionnelle  ainsi qu'au médiateur de la consommation.